06.68.74.66.92





La pointe du hoc, site plage du débarquement normandie

 Carte de la prise d'assaut de la Pointe du Hoc par les Rangers Amercains 
Carte de la prise d'assaut de la Pointe du Hoc par les Rangers Amercains

La pointe du Hoc se situe entre la plage de Utah Beach (à l'ouest) et de Omaha beach (à l'est), cette avancée en forme de pic dans la Manche, d'où son nom, pointe du Hoc, et Hoc dans le language des Vikings , un monticule,  située dans la Calvados, surplombe l'océan à plus de 30 mètres de hauteur, avec une plage de galets d'une dizaine de mètres de largeur à sa base.
C'est le premier endroit attaqué par les forces alliées, lors du débarquement du 06 Juin 1944, la prise de cette batterie Allemande, nommée WN75, a été jugée primordiale et impérative pour la bonne réussite de ce débarquement, la mission première étant de détruire le plus rapidement et efficacement cette batterie avec ces 6 canons de tirs de 155mm, ses 125 combattants Allemands et 80 artilleurs.


 Le film en résumé de la Pointe du Hoc par National Geographic Channel 
  • Le 15 Avril 1944, une impressionnante formation de bombardiers alliés venant de la terre, a bombardée la Pointe du Hoc à trois reprises. La ferme Guelinel réquisitionnée par l'ennemi, servant de cantine, et les étables qui abritaient les chevaux qui avaient pour fonction de tracter les batteries de canons, ont été détruites.
  • 6 encuvements pour canons de 155 mm furent détruits, ainsi que 3 canons furent très endommagés et rendus inefficaces.
  • Dans la nuit du 25 au 26 Avril 1944, les autres canons intactes ont été déplacés vers l'intérieur des terres , à plus de 1.3 Kilomètres dans un chemin puis camouflés. A l'emplacement des canons déplacés les Allemands placeront des canons factices en bois afin de tromper la reconnaissance aérienne des forces Alliés. La célèbre organisation "Todt" de l'ingénieur Fritz Todt, fondateur de ce grand chantier de génie civil Allemand, chargé de la construction de la batterie Hoc, ordonna l'arrêt total du chantier, l'endroit étant jugé à risque et trop dangereux.
  • Le 4 Juin 1944, c'est le dernier bombardement prévu avant la date du débarquement du 06 Juin 1944, ce sont plus de 85 bombardiers Douglas A-20 Havoc qui déverseront 100 tonnes de bombes sur la batterie Allemande, puis le tour de 35 Boeing B-17, qui pilonnèrent de plus belle le site, avec également 100 tonnes de bombes. Ces bombardements n'auront en fait que peu d'effets, ayant à peine endommagés les trois blockhaus où se trouvaient les soldats Allemands.

  • Le 06 Juin 1944, à 4h30, 10 L.C.A ( Barges - Landing - Craft Assault), les célèbres barges du débarquement, ainsi que 4 D.U.K.W ( véhicules amphibis) dont deux équipés chacun d'une grand échelle de pompier de Londres, ont été mis à l'eau. Les L.C.A étaient équipés de lance-fusées permettant d'envoyer des cordes et des grappins, ainsi que des échelles de cordes, pour atteindre le sommet des falaises, hautes de plus de 30 mètres. Seront également utilisées des échelles extensibles.

  • Le 06 Juin 1944, à 5h50, un bombardement préliminaire débuta tiré par les destroyers UUS Texas, puis une vague de 19 avions bombardiers B-26 Marauder de la 9ème Air Force. A cause de cette forte fumée et des courants également importants, les barges des Rangers Américains furent déportées vers la Pointe de la Percée à plus de deux kilomètres du point initial prévu qui était la pointe du Hoc, position de la batterie Allemande, cette erreur entrainera un retard pour les Rangers de plus de 40 minutes et la perte d'un D.U.K.W.

  • Le 06 Juin 1944, à 7h10, initialement prévu à 6h30, les 225 Rangers sous le commandement de James Earl Rudder, débarquent pour escalader cette falaise et atteindre cette batterie Allemande, sous une pluie des redoutables mitrailleuses MG42, des grenades et des tirs Allemands, les nombreux bombardements préalables, n'auront en effet, pas été assez efficaces. Egalement renforcés par les compagnies E et F qui débarquèrent à l'est (côté OMAHA beach) et la compagnie D à l'ouest (côté UTAH beach). Malheureusement considéré comme mission perdue, le commandement des forces alliés jugea bon de détourner les renforts (450 Rangers) prévus, de la Task, vers le secteur Charlie de la plage de Omaha Beach, les Rangers de James Rudder se retrouveront donc seuls face à leurs destin, puisque, si aucune fusée éclairante, comme prévue, n'était tiré à 7 heures, la mission était considéréé comme perdue. C'est donc seuls et dans un combat intense, et même au corps à corps, que les Rangers après escaladés cette terrible falaise, atteindrons enfin la batterie Allemande dans un temps trés rapide, environs 15 minutes, pour découvrir que les 6 canons de 155mm n'étaient plus là et avaient été déplacés et remplacés par des factices en bois.

Le 06 Juin 1944, à 8h00, toute la route côtière était sous le contrôle des Rangers et vers 9 heures, une faible équipe de Rangers partirent en reconnaissance à l'intérieur des terres pour chercher et découvrirent les canons, pour enfin les neutraliser, chose faite avec des bombes incendiaires. Bien que les renforts ne soient pas venus, le Colonel Rudder, envoya un message à son commandement pour confirmer la réussite de la mission, mais en demandant des renforts et des minitions, face à la contre-attaque Allemande qu'il redoutait. C'est depuis le destroyer l'USS Satterlee, qu'on lui répondit que aucun renfort n'était disponible et qu'il fallait tenir 2 jours encore pour garder cette position, face aux multiples contre-attaques dans la nuit d'une compagnie, la 914 IR de la 352ème infanterie Allemande. A 3h00 du matin, la compagnie D des Rangers qui se trouvait sur le flanc Ouest fût attaquée par les troupes Allemandes, 20 Rangers sous les ordres du Sergent Petty furent prisonniers, afin de permettre à leurs camarades de pouvoir se replier.


  • Le 8 Juin 1944, vers 12h00, que enfin une force d'éléments alliés du 5ème régiment de Rangers et du 116ème d'infanterie et des chars du 743ème bataillon arriveront enfin pour soulager les Rangers de James Rudder, dévastés par la fatigue et le manque de munitions. Les soldats Américains repousseront les Allemands et prirent le village de Saint-pierre-du-Mont, village situé tout proche de la Pointe du Hoc.
  • Bilan définitif : sur les 225 Rangers engagés seulement 90 ont survécus.