06.68.74.66.92





La construction des batteries Allemandes en France.

 La construction des batteries Allemandes en France. 

Résumé de l'histoire de la construction des batteries Allemandes :

Cette partie de côte fait partie du fameux " mur de l'Atlantique" qui débute depuis la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique, pour finir dans le sud-ouest de la France à la frontière de l'Espagne.

Ce mur de l'Atlantique (long de 4 400Km), dont la construction a été ordonnée le 23 mars 1942 par Adolf Hitler, à l'organisation "Todt" de l'ingénieur Fritz Todt, fondateur de ce grand groupe de génie civil Allemand. Adolf Hitler craignant une invasion des forces alliés par la mer, fit construire ce mur (succession de fortifications) en mettant les plus gros moyens sur les villes portuaires, notamment Calais.

Décédé en 1942, Fritz Todt, d'un accident d'avion, c'est en 1943, que Hitler confit au maréchal Erwin Rommel, d'analyser les travaux, ce dernier stupéfait par le retard dans l'avancement de ce mur Français, craint une invasion par les plages, et ordonne d'activer au plus vite une défense en implantant sur les plages plusieurs protections (Portes Belges, Asperges de Rommel, Hérissons Tchèques et mines). Ainsi que des Nids de résistance ( blockhaus nommés WN), son intuition fût bonne, mais les travaux à peine achevés, et malgré une résistance farouche, le "mur de l'Atlantique" Français tombera aux mains des forcesalliés lors des divers bombardements et du débarquement du 06 juin 1944.


La construction de ces blockhaus aura été une période obscure de l'histoire de la France, en effet, on peut appeler ces blockhaus " les monuments de la collaboration " car plus de 1500 entreprises Françaises du bâtiment, ainsi que 15 000 autres diverses (menuisiers, plombiers, chauffagistes, maçons ...) payés par les Allemands, avec l'argent des frais d'occupation, puisque l'Allemagne exigeait 400 millions de francs / jours à la France. Certains penseront que les entreprises n'avaient pas le choix, d'autres jugeront une collaboration avec l'occupant Allemand, la construction de ce mur et les diverses commandes du seul client, l'Allemagne, aura permis à la France de passer de 1940 avec 1.074.188 chômeurs à 10 583 en 1943, pour finir pratiquement à zéro.

La construction de ce mur, au départ était donc des volontaires, puis par manque de main d'oeuvres et soucis d'économie, les Allemands réquisitionneront divers prisonniers venus de l'Est, d'Espagne et plus de 10 000 Juifs, pour finir pratiquement à de l'esclavage.

Ce tout nouveau guide en cours de création, vous permettra de découvrir et surtout vous orienter pour visiter les principaux lieux de défense ennemis Allemands de la Deuxième Guerre mondiale durant la phase du débarquement du 06 juin 1944 dans cette partie de Normandie, à noter qu'il est pratiquement impossible de traiter dans notre les 8 000 ouvrages construits sur les 15 000 prévus et non achévés sur plus de 4 400 kilomètres.

Vous découvrez dans ce guide les lieux à visiter des plus importants en passant par les plus insolites et pourquoi pas finir par les moins spectaculaires, dans cette formidable région.

Ce guide n'est pas un recueil historique détaillé du débarquement, ni de la guerre, c'est pourquoi nous vous invitons à découvrir l'excellent site officiel : www.dday-overlord.com de Monsieur Marc Laurenceau consacré à l’intégralité de la bataille de Normandie avec ses 90 jours de combats, du 6 juin à fin août 1944 et au débarquement du 06 juin 1944.